Comment savoir si on est accro aux jeux vidéo ?

Comment savoir si on est accro aux jeux vidéo ?

Les jeux vidéo ont pris de plus en plus d’importance au cours des dernières années, jusqu’à être considérés par les professionnels de la santé comme une source de déséquilibre chez certains patients.

En vérité, seul un petit pourcentage des joueurs est reconnu comme atteint d’une réelle addiction aux jeux vidéo. Toutefois, il s’agit de ne pas négliger son importance et ses conséquences. En effet, comme pour toute addiction, être accro aux jeux vidéo implique des modifications comportementales qu’il n’est pas toujours simple de prouver.

Nous vous proposons ici quelques axes de réflexion pour déterminer si vous, ou quelqu’un de votre entourage, êtes accro aux jeux vidéo.

Comment reconnaître une addiction aux jeux vidéo ?

Les indices qui peuvent laisser penser à une addiction sont différents d’un joueur à l’autre. Cependant, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a établi des caractéristiques communes aux joueurs accros.

De manière générale, l’addiction se traduit par un temps de plus en plus long passé sur les jeux vidéo, et ce au détriment des autres activités, qu’elles soient sociales ou professionnelles. Cela peut correspondre à quelques heures de jeu par jour, et jusqu’à plus de 10 heures au quotidien. L’addiction est effective lorsque l’attention accordée aux jeux vidéo est prioritaire sur toutes les autres activités, y compris les questions d’hygiène et de nutrition.

Par ailleurs, de façon plus évidente, un joueur accro aux jeux vidéo aura tendance à plus facilement perdre le contrôle, en jeu comme en-dehors.

Quels que soient les signes, une addiction est déclarée effective après une période d’au moins un an sans interruption de l’apparition de ces comportements. Il est donc primordial d’y être attentif sur la durée.

L’addiction aux jeux vidéo, une maladie ou un symptôme

L’addiction aux jeux vidéo est reconnue par l’OMS comme une maladie, au même titre que les addictions aux drogues ou à l’alcool, par exemple. Toutefois, elle fait partie d’une catégorie beaucoup plus large, qui considère également les personnes accros aux écrans en règle générale, à l’utilisation abusive d’internet ou des réseaux sociaux plus particulièrement.

Cependant, bien que considérées comme des maladies, ces comportements peuvent également traduire un mal plus profond. Dans ce cas, elles sont simplement les signes visibles d’un état plus alarmant qu’il convient de prendre en considération. L’environnement et l’état de santé du joueur sont donc d’une importance capitale dans la compréhension de ses agissements.

Comment traiter une addiction aux jeux vidéo ?

La distinction entre la maladie et le symptôme permettent de définir différentes manières de soigner l’addiction aux jeux vidéo. Mais quoiqu’il arrive, il est nécessaire que la personne concernée ait conscience de son problème.

C’est pourquoi il est généralement recommandé d’engager une première conversation d’ordre privé avec le joueur, afin d’évaluer sa façon de voir les choses, et ainsi prendre les mesures qui s’imposent.

Quelle que soit la profondeur ou la nature de l’addiction, l’intervention d’un professionnel de la santé mentale peut être nécessaire. En effet, la simple privation des jeux vidéo n’est pas toujours efficace, car elle peut se faire au risque de déclencher une nouvelle addiction en remplacement.

Laisser un commentaire

Fermer le menu