men-of-mayhem

Men of Mayhem (Sons of Anarchy) : avis sur ce jeu peu connu en France

Sons of Anarchy : Men of Mayhem est l’adaptation en jeu de plateau de la série TV du même nom.

D’ailleurs, si je n’étais pas devenu fan de cette (excellente) série il y a peu, je n’aurais sans doute même pas jeté un œil à la boite. Pensez donc, un jeu avec des figurines de motards et de flingues en plastique. Moi qui  aime les meeples et les cubes en bois… Bon j’exagère hein, mais c’était juste pour souligner que d’habitude je ne suis pas très client des jeux où on se tire dessus en lançant un dé…

men-of-mayhem-boite-1
avant boite

 

men-of-mayhem-boite
arrière boite

Dans Sons of Anarchy Men of Mayhem chaque joueur incarne un gang de bikers qui va lutter pour devenir le plus riche au bout de 6 tours de jeu.

Le gang est composé de membres débutants (les prospects), et de membres confirmés. Plus vous aurez de membres confirmés et plus vous ferez d’actions lors d’un tour de jeu.

Les actions consistent à se déplacer, à recruter des prospects, à transformer ses prospects en membres du gang, à prendre le contrôle d’un lieu si un autre gang s’y trouve, et enfin, moteur principal du jeu, à exploiter un lieu si vous êtes seuls à vous y trouver.

Les lieux (bars, salon de tatouage, poste de police etc.) permettent de jouer avec les trois « monnaies » principales du jeu :

  • La thune (qui permet d’acheter flingues et contrebande, mais qui sert surtout de points de victoires pour remporter la partie)
  • La contrebande (qui peut parfois être échangée contre des flingues, mais sert surtout en fin de tour à faire du marché noir pour recevoir de la thune)
  • Les flingues (qui peuvent être parfois échangés contre thune ou contrebande, mais servent surtout à régler dans le sang les conflits avec les autres gangs.

Il faut noter qu’à chaque partie, en plus de lieux « fixes »  habituellement présents (hôpital, commissariat de police, fabrique d’armes…), 6 autres lieux seront tirés au hasard (sur une vingtaine disponible dans la boite). Chaque partie promet donc d’être assez différente  de par sa configuration.

Autre aspect assurant le renouvellement des parties, les cartes événements révélées à chaque tour. Il peut s’agir de lieux pouvant être exploités de façon temporaire, d’un événement affectant les règles du tour en cours (descente de police…), ou d’un événement se déclenchant en fin de tour pour le joueur qui possédera le plus de ceci ou le moins de cela.

Et puis il faut faire attention à l’échelle de « Heat » aussi.

Pas la chaleur du radiateur de votre Harley Davidson non. Plutôt la pression que la police va mettre sur votre gang. En gros, plus vous faites parler les armes, plus vous utilisez des lieux attirant l’attention sur vous, et plus la police va s’intéresser à vos petites affaires, réduisant votre capacité à faire du marché noir. Et si l’échelle de Heat atteint un seuil critique, vous n’aurez peut-être pas d’autre choix que de sacrifier un membre de votre gang tel un vulgaire bouc émissaire.

En résumé, le jeu est plaisant, mixant des mécaniques de jeux à l’européenne (contrôle de lieux pour produire ou échanger des ressources et chopper du point de victoire), tout en ayant une petite touche américaine qui colle bien au thème (baston, lancer de dés, présence de certaines cartes assez chaotiques…).

Le matos est plutôt joli, sympa à manipuler. La boite est bien remplie, on en a pour son argent.

men-of-mayhem-jeu

Pour conclure je ne regrette pas mon achat. Sons of Anarchy Men of Mayhem n’est certes  pas un jeu aussi marquant qu’un Five Tribes ou un Russian Railroads, mais il complétera agréablement toute ludothèque, à plus forte raison si vous aimez la série TV dont il est tiré.

Pour finir une présentation en vidéo (anglais mais je vous invite à activer les sous titres pour les non anglophones)

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *